10 étapes clés pour réussir un accompagnement budgétaire.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Social

La gestion budgétaire implique plusieurs étapes qui permettent au professionnel du social d’accompagner la personne à planifier, mettre en œuvre, suivre et évaluer son budget. Je vous livre ici les étapes clés d’une gestion budgétaire :

 

1. Les bénéfices pour la personne :

 

Pourquoi accompagner la gestion budgétaire ? Quels sont les bénéfices pour la personne ?

La première étape est de relever les conséquences d’une meilleure gestion budgétaire pour la personne et pour son quotidien. Venir éclaircir ce point permet à la personne de trouver un intérêt, de trouver une motivation pour s’impliquer à améliorer sa situation. A mon sens, c’est toujours par cette étape là que doit commencer le professionnel du social. Offrir à la personne une visibilité sur les bénéfices qu’elle va en tirer. Cette gestion budgétaire, vous l’a travaillez avec elle pour lui permettre de vivre sereinement, de retrouver par ce biais une place dans la société, d’améliorer sa qualité de vie, son quotidien, de favoriser un certain bien-être …

2. Identification des objectifs budgétaires : 

Vous l’accompagnez à déterminer ses objectifs financiers à court et à long terme. Cela peut inclure l’épargne, la résorption de l’endettement, le financement d’un nouveau projet, etc.

Il est essentiel de bien comprendre les objectifs pour orienter la planification budgétaire. (Pour accompagner une personne à fixer des objectifs réalisable, atteignable en impulsant une motivation et implication vous trouverez une rubrique en ce sens sur la plateforme ressources). 

 

3. La gestion administrative : 

L’étape incontournable pour réaliser une gestion budgétaire est la gestion administrative.

Comment gérer son budget sans compte bancaire ? ou encore, comment gérer son budget si la personne ne retrouve plus ses factures et ne connait pas le montant, le créancier et les échéances ?

Cette étape englobe la collecte, l’organisation et la gestion des données financières. Une gestion administrative efficace contribue à assurer une gestion budgétaire précise, transparente et efficiente.

 

4. Mettre à plat les ressources et dépenses : 

Après avoir collecté toutes les informations concernant le budget de la personne, vous pouvez l’inviter à remplir une grille budgétaire. Elle permet d’évaluer ses revenus, calculer ses dépenses fixes, estimer ses dépenses variables, inclure les dépenses ponctuelles, calculer le reste à vivre. Cette étape permet de prendre conscience de sa situation financière. C’est un état des lieux. Cette grille va aider la personne à visualiser sa situation budgétaire. Elle pourra aussi s’en servir comme guide, comme repère tout au long de l’accompagnement (montants, dates, organismes…)

5. L’état des créances : 

Il est important de réaliser un état des lieux des créances afin d’avoir sous la main toutes les informations nécessaires. Celui-ci permettra de mettre en place un plan d’action en vue de résorber l’endettement (négociation, échéancier, moyen de paiement, délai…).

6. Négociation

Certains postes budgétaires peuvent être négocié afin d’être revu à la baisse ou être supprimé.

7. Solliciter de l’aide :

Dans certains cas, des aides financières peuvent être sollicitées pour permettre à la personne de sortir la tête de l’eau face à l’endettement ou pour financer une dépense nécessaire.

8. Planification budgétaire : 

Sur la base des objectifs et des données financières collectées, l’étape suivante consiste à élaborer un budget. Cela implique d’allouer les ressources disponibles de manière appropriée, en définissant les montants alloués à chaque catégorie de dépenses (créances, logement, alimentation, transport, etc.).

 

9. Suivi, révision et ajustement si nécessaire : 

Le professionnel a un rôle primordial à jouer ici. De plus, de nombreuses applications et outils en ligne sont disponibles pour aider la personne à gérer son budget. Ils permettent de suivre ses dépenses, de catégoriser ses transactions, de visualiser ses progrès et de recevoir des rappels pour payer ses factures à temps.

 

10. Encourager l’épargne : 

Cette étape permet de faire face aux imprévus (réparation de voiture inattendue, perte d’emploi), de réduire le stress face aux problèmes financiers ou financer un projet. Même des montants modestes mis de côté régulièrement peuvent s’accumuler et apporter une stabilité financière sur le long terme.

 

Pour finir, soyez réaliste et flexible dans votre approche pour que le budget reflète les besoins et les priorités financières de la personne concernée.

Votre accès gratuit

à la boite à outils du social

le travailleur social et ses outils

Recevez dans votre boite mail le lien direct du drive. Celui-ci vous permettra d'accéder à de multiples outils en lien avec différentes thématiques liées au social. Vous pourrez ensuite les consulter, les télécharger et les partager. N'oubliez pas de vérifier vos spams.